Crée en janvier 2012, l'équipe Microenvironnement, Signalisation et Cancer (MicroCAN) étudie le rôle de la matrice extracellulaire et du microenvironnement inflammatoire dans la biologie des tumeurs. Nos activités sont orientées vers une meilleure compréhension des métastases et de la résistance aux traitements des mélanomes cutanés et intègrent des approches de recherche fondamentale, préclinique et de transfert. Nous explorons également le dialogue tumeur-stroma au sein de la niche lymphatique, principal site de métastase des mélanomes et de résistance des néoplasies lymphoïdes. Un axe transversal de l'équipe concerne la signalisation par les protéines tyrosine kinases telles que DDR1/2 ou SYK et les enzymes de déubiquitination (DUBs) dans l'inflammation et le cancer.

Au cours des dernières années, en utilisant une approche multidisciplinaire et collaborative combinant la biologie cellulaire, la biomécanique et les omiques, notre équipe a contribué à des avancées significatives dans le domaine de la régulation micro-environnementale de la plasticité des cellules tumorales, de l'échappement à la thérapie et de la signalisation cellulaire.

Guillaume Robert

Projets

People
S. Tartare-Deckert

S. Tartare-DeckertDirectrice de recherche
Mail Sophie.TARTARE-DECKERT@univ-cotedazur.fr

People
M. Deckert

M. DeckertDirecteur de recherche
Mail marcel.deckert@univ-cotedazur.fr

People
C. Girard

C. GirardChargé de recherche
Mail christophe.girard@univ-cotedazur.fr

Nos données attribuent un rôle nouveau de l’environnement mécanique et fibrotique dans l’adaptation et la résistance thérapeutique des cellules de mélanome et établissent un lien original entre les propriétés physico-chimiques de la matrice extracellulaire et la biologie des cellules de mélanome.

L’inhibition thérapeutique de la voie oncogénique BRAF in vivo induit une reprogrammation matricielle qui conduit à une rigidification du collagène favorisant la formation de foyers de résistance et la rechute métastatique. Cet axe a pour objectifs d’améliorer nos connaissances du dialogue mécanique entre les cellules tumorales et le réseau matriciel, et de mieux appréhender les processus impliqués dans la plasticité phénotypique et métabolique au sein des niches de résistance. Dans ce projet, nous étudions l'implication d'acteurs que nous avons identifiés (récepteurs aux collagènes DDR1/2 et cluster pro-fibrotique miR-143/145) et conduisons en parallèle des analyses globales de transcriptomique, métabolomique et protéomique afin d’identifier de nouvelles voies de régulation impliquées dans les réponses aux changements de rigidité et leur rôle dans la biologie des cellules de mélanome.

People
P. Biber

P. BiberDoctorant(e)
Mail pierric.biber@univ-cotedazur.fr

People
O. Bouvet

O. BouvetDoctorant(e)
Mail oceane.bouvet@univ-cotedazur.fr

People
A. Carminati

A. CarminatiDoctorant(e)
Mail alexandrine.carminati@univ-cotedazur.fr

People
M. Ohanna

M. OhannaChargé de recherche
Mail mickael.ohanna@univ-cotedazur.fr

People
S. Tartare-Deckert

S. Tartare-DeckertDirectrice de recherche
Mail Sophie.TARTARE-DECKERT@univ-cotedazur.fr

People
M. Deckert

M. DeckertDirecteur de recherche
Mail marcel.deckert@univ-cotedazur.fr

People
V. PROD'HOMME

V. PROD'HOMMEChargée de recherche
Mail Virginie.PROD'HOMME@univ-cotedazur.fr

Pexels
Remodelage stromal

Niche lymphatique métastatique

Les ganglions lymphatiques jouent un rôle important dans l’histoire naturelle des mélanomes et constituent pour la métastase un environnement particulièrement propice et spécialisé au niveau matriciel et cellulaire. Alors que de très nombreux travaux démontrent la façon dont les cellules tumorales dialoguent avec les fibroblastes au sein de la tumeur primaire, ceux qui s’intéressent au ganglion tumoral drainant sont beaucoup plus rares.

Les mécanismes par lesquels les cellules de mélanome reprogramment leur transcriptome afin de s’adapter et survivre au sein de la niche lymphatique au cours de la colonisation ganglionnaire restent mal caractérisés. Notre hypothèse est que le stroma lymphatique et les fibroblastes en particulier influencent la plasticité phénotypique en lien avec la survie et la résistance thérapeutique des cellules de mélanome, ainsi que leur capacité à disséminer à distance. Dans ce projet, nous nous attachons à comprendre comment la reprogrammation des fibroblastes et le remodelage du réseau matriciel impactent la progression tumorale dans la niche lymphatique.

People
A. Carminati

A. CarminatiDoctorant(e)
Mail alexandrine.carminati@univ-cotedazur.fr

People
F. LARBRET

F. LARBRETIngénieur(e) d’études
Mail frederic.larbret@univ-cotedazur.fr

People
A. Popovic

A. PopovicPostdoctorant(e)
Mail ana.popovic@univ-cotedazur.fr

People
C. Ruetsch

C. RuetschDoctorant(e)
Mail ruetsch.c@chu-nice.fr

People
M. Deckert

M. DeckertDirecteur de recherche
Mail marcel.deckert@univ-cotedazur.fr

People
S. Tartare-Deckert

S. Tartare-DeckertDirectrice de recherche
Mail Sophie.TARTARE-DECKERT@univ-cotedazur.fr

People
M. Ohanna

M. OhannaChargé de recherche
Mail mickael.ohanna@univ-cotedazur.fr

Dans le mélanome, la charge mutationnelle due à l'exposition UV et un indice de prolifération élevé augmentent la dépendance aux mécanismes contrôlant le stress protéotoxique, tel que le système ubiquitine-protéasome (UPS). Cibler l'UPS représente donc une stratégie prometteuse contre les mélanomes avancés et métastatiques. La réaction s'opposant à la conjugaison de l’ubiquitine est la déubiquitination par des protéases appelées DéUBiquitinases (DUBs). Une stratégie basée sur des criblages pharmacologiques et génétiques nous a permis d'identifier plusieurs DUBs comme moteurs de la survie, de la prolifération et de la tolérance aux médicaments des cellules de mélanome. L'objectif de ce projet est de mieux comprendre le rôle des DUBs identifiées lors de la reprogrammation biomécanique et métabolique du mélanome et la réponse thérapeutique.

People
P. Biber

P. BiberDoctorant(e)
Mail pierric.biber@univ-cotedazur.fr

People
O. Bouvet

O. BouvetDoctorant(e)
Mail oceane.bouvet@univ-cotedazur.fr

People
F. LARBRET

F. LARBRETIngénieur(e) d’études
Mail frederic.larbret@univ-cotedazur.fr

Brevets

Date de dépot : 16/03/2022 N° de dépôt : EP21305325.9 N° de dépôt international : PCT/EP2022/056776 MÉTHODES ET COMPOSITIONS POUR LE TRAITEMENT DU MÉLANOME : Utilisation de médicaments anti-fibrotiques pour améliorer les thérapies ciblées dans le mélanome.

Co-inventeurs S. Tartare-Deckert, M. Deckert, S. Diazzi, B. Mari

Date de dépot : 15/01/2021 N° de dépôt : PCT/EP2021/050815 N° de dépôt international : WO 2021/144426 MÉTHODES ET COMPOSITIONS POUR LE TRAITEMENT DU MÉLANOME : PSMD14 comme nouvelle cible thérapeutique dans le mélanome.

Co-inventeurs M. Deckert, M. Ohanna, S. Tartare-Deckert, P. Biber

Date de dépot : 29/04/2020 N° de dépôt : PCT/EP2020/061869 N° de dépôt international : WO 2020/221796 MÉTHODES ET COMPOSITIONS POUR LE TRAITEMENT DU MÉLANOME : PTX3 : un nouveau biomarqueur et une nouvelle cible thérapeutique pour le mélanome métastatique.

Co-inventeurs S. Tartare-Deckert, M. Deckert, M. Rathore, M. Tichet

Voir tous les brevets

Actualités

Janvier 2022 - journal Nice-matin

Nice Matin

20 Juin 2022 - La Ligue Nationale Contre le Cancer

Notre équipe a bénéficié de deux labellisations de la ligue Nationale Contre le Cancer depuis 2016. Ce soutien nous a permis d’identifier différents mécanismes impliqués dans la résistance au traitement et la dissémination métastatique du mélanome avec, à la clé, plusieurs pistes pour améliorer la prise en charge de la maladie.