Le C3M, crée en janvier 2008 est une unité mixte de recherche dont les deux tutelles sont l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale)et l’Université Côte d’Azur (UCA). Ce centre de recherche est dédié à la recherche translationnelle sur le cancer, les maladies cardiométaboliques et les maladies infectieuses. L’association des chercheurs et de cliniciens travaillant au C3M crée une synergie sur la base d’un projet commun à l’interface entre la recherche fondamentale et la recherche clinique. Le C3M est composé de treize équipes de recherche qui entretiennent des collaborations fructueuses avec les médecins et cliniciens d’une douzaine de services cliniques des centres hospitaliers de Nice.

En savoir plus sur le C3M

Nos secteurs de recherche & d’innovation

Pexels

Cancer

Les équipes du C3M étudient les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans les cancers comme les leucémies, les lymphomes, le mélanome, ou encore le cancer de la prostate, du poumon ou du foie. Elles s’intéressent également aux processus impliqués dans la résistance thérapeutique et la métastase et à décrypter le microenvironnement tumoral. Nos objectifs visent à une meilleure compréhension de la maladie et à l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques afin de développer de nouveaux traitements innovants, plus efficaces et plus personnels. Les travaux de recherche menés par nos équipes placent C3M à la pointe de la recherche translationnelle dans le domaine du cancer et ont conduit à la création de plusieurs startups en biotechnologies.

Adobe stock

Infection et inflammation

Les équipes du C3M s'intéressent aux processus d'infection et d’inflammation normale ou pathologique. Elles étudient les mécanismes cellulaires et moléculaires qui régulent la virulence des microbes et la réponse immunitaire lors de l’infection ou dans les maladies métaboliques, les maladies de peau et les cancers. Les nouvelles cibles thérapeutiques identifiées permettent le développement de médicaments et de thérapies qui placent le C3M à la pointe de la recherche translationnelle sur les maladies infectieuses et inflammatoires. 

Shutterstock

Maladies métaboliques

Les équipes du C3M étudient les mécanismes à l'origine du développement de l’obésité et des maladies cardiométaboliques, incluant la résistance à l’insuline, le diabète de type 2, la stéatose hépatique d’origine métabolique (MAFLD) et les maladies cardiovasculaires. Elles s’intéressent au rôle de la dysfonction des tissus adipeux dans l’insulinorésistance, au lien entre métabolisme, immunité et inflammation dans le développement des maladies cardiométaboliques et à la progression de la stéatose hépatique vers la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Nos recherches ont pour objectifs de mieux comprendre les mécanismes de développement de ces pathologies, afin d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et développer des thérapies innovantes. Grâce à des collaborations étroites avec les services cliniques du CHU de Nice, le C3M est à la pointe de la recherche translationnelle sur les maladies métaboliques.

Texte alternatif
Texte alternatif
Pexels
Emploi

Rejoignez les équipes du C3M

Ingénieur, technicien, post-doctorant, doctorant ou étudiant en Master: vous trouverez au C3M un environnement de travail stimulant et convivial, avec l'accès à des technologies de pointe sur des sujets de recherche pasionnants pour construire et développer ensemble la santé de demain.

En savoir plus
Pexels
Formation

Se former au C3M

Le C3M forme des étudiants en Biologie et en Médecine aux métiers de la recherche dans les domaines de la cancérologie, des maladies cardiométaboliques et des maladies infectieuses et inflammatoires. Plus de 15 doctorants soutiennent leur thèse au C3M chaque année. Le C3M accueille également chaque année 25 à 30 étudiants des filières Biologie et Médecine en stage de Master, ainsi que des étudiants en BTS, IUT ou encore en Ecole Polytechnique Universitaire. Les étudiants bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour l'apprentissage technique et théorique des métiers de la recherche, la rédaction de leur rapport de stage ou de leur thèse ainsi que la présentation orale de leurs travaux scientifiques.