Tuteur: Dr Ohanna Mickael (CRCN, Inserm) / Ohanna@unice.fr / Tel : 04 89 15 38 53

Le sujet porte sur le mélanome cutané métastatique qui représente la majorité des décès liés au cancer de la peau. Ces dernières années, l'immunothérapie et les thérapies ciblées ont radicalement changé la prise en charge du mélanome avancé, offrant de nouveaux espoirs. Tous répondent initialement avec une régression du cancer,cependant, presque tous évoluent inévitablement vers une résistance thérapeutique.  

Comprendre comment des cellules de mélanomes persistent et résistent à ces traitements est un objectif majeur. Parmi les pistes, le responsable de ce stage, le Dr Mickael Ohanna a mis en évidence l’importance de la reprogrammation métabolique dans cette résistance (Ohanna et al Gene dev 2018). Ce pilotage métabolique du mélanome explique non seulement les avantages et les mécanismes par lesquels la cellule tumorale échappe à la thérapie mais aussi offre des opportunités thérapeutiques pour contrecarrer cette résistance. En aval du métabolisme, nous disposons de plusieurs arguments pour incriminer les enzymes impliquées dans l’ubiquitination (E3 ligases) et la désubiquitination (DUBs), dans la dégradation et la régulation de des voies métaboliques. Notre laboratoire a déjà identifié des DUBs et leurs substrats impliqués dans les processus majeur de la mélanogenèse (Robin et al 2019 ; Mol cancer Ther , Pierric et al en cours, Ohanna et al en cours). 

Ainsi, l’objectif de ce stade M2 ou M1 est de comprendre l’implication des DUBs et de préciser ses substrats dans la plasticité métabolique des cellules de mélanomes. 

Mission :

Le stage se fera dans l'équipe « Microenvironment, signaling and cancer » dirigée par les Dr Sophie et Marcel Deckert, constitué de 3 chercheurs INSERM et 1 chercheur CNRS, 2 étudiants en thèse et 1 Ingénieur, au sein du C3M (Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire). Ce stage a pour objectif d’étudier l’action de la deubiquitinase PSMD14 sur le métabolisme des cellules de mélanomes. Ce stage se fera sous la direction du chercheur INSERM Mickael Ohanna (30 publications, H-Index 19, dont Nature cell biology, Nature communication, Cancer Research, Genes and Development). 

Profil recherché : 

M1 ou M2 Motivé(e), Autonome, dynamique, avec une attitude positive et de partage en tant que membre de l’équipe  
Une certaine connaissance théorique et pratique des techniques classiques de biologies cellulaire, et moléculaire liées au projet (cloning, transfection, RT-PCR, real time PCR, SiRNA), de biochimie (Western Blotting) et métabolique (Seahorse Real-Time, activité enzymatique, metabolites, Fluorescent Glucose/ TMRE Assay).